Sa production artistique s'étend sur une bonne dizaine d'années. Il produit beaucoup de peintures à l'huile et d'aquarelles. Son travail artistique se compose de trois périodes.

 

Jusqu’en 1968

Durant cette période, Michel Reinhard développe sa peinture dans trois orientations principales.

1. D’abord une écriture automatique, un faisceau de lignes explosives, expression immédiate, instinctive et spontanée d’un état émotionnel, fixation d’un instant existentiel. Une technique aboutie qui assure subtilité et précision jusque dans les tensions les plus fortes.

Cette technique picturale est une réminiscence de la calligraphie japonaise avec des traits d'une expression déliée, vive et spatiale. Le peintre aimait jouer avec de subtiles transparences.

 

2. Dans une autre orientation, sur des fonds monochromes, il peint des aplats de couleurs, spatulés, qui se croisent et se juxtaposent. Un ensemble structuré et mouvant, une appropriation dynamique de l’espace.

 

3. Le troisième style, découlant certainement du précédent, reprend des fonds monochromes, avec des aplats de couleurs cette fois peints, ou brossés. Cette technique est annonciatrice de la période suivante.

 

1968-70

Par l’application de bandes de couleur en plusieurs couches, en formes posées et imbriquées les unes dans les autres, verticales et horizontales, la lumière semble filtrer à travers les strates de couleur. Les parties claires aménagées au bord  de la composition provoquent un flottement de l’image.

1971-72

Durant cette période, Michel Reinhard semble être très influencé par la gestuelle, et notamment par les peintres américains de l’Action Painting qui veulent traduire les mouvements du corps directement sur la toile, sans les filtrer ou les modifier.

 

Dans le courant de l’abstraction lyrique, sa peinture suit la même écriture automatique surréaliste et les mêmes principes essentiels de la philosophie zen : le vide et le souffle vital. Les compositions de Michel Reinhard rappellent souvent la calligraphie asiatique. Baignant dans le bouddhisme, il se présente lui-même comme « artiste zen ».

 

 

Il développe lors de cette période un style très personnel et certainement le plus original de toute son œuvre. Le langage pictural abstrait de Reinhard reflète une introspection profonde et sème les indices d’un état d’âme.

 

L'oeuvre de Michel Reinhard

Toute reproduction est passible de sanctions pénales.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now